Archives de
Catégorie : Basse-Californie

El otro país

El otro país

Dans un Mexique profond au début du 20e siècle, Juan Rulfo nous décrit la vie de Pedro Páramo, un despote qui possède toutes les terres de son village. Il s’octroie le droit de vie ou de morts sur ceux qui l’entourent et un droit de cuissage. Si bien qu’avec les années tout le monde est un fils ou une fille de Pedro Páramo. Il finit par être assassiné pendant une révolte, le village se vide progressivement et tombe dans l’abandon….

Lire la suite Lire la suite

Les abysses

Les abysses

Pour trouver des hommes, il faut trouver de l’eau, mais avant tout, de l’air, de l’oxygène. Sans branchie, pas de colonisation des profondeurs, les abysses restent inaccessibles. Et pourtant, à l’aide d’un masque et d’un tuba, la vie sous-marine est riche de paysages insoupçonnés. Translucides, coupants, mortels, fluorescents, visqueux, multicolores, piquants, … Il suffit d’y plonger la tête pour embrasser un large échantillon de beauté. En apnée, la force de la pesanteur change, les battements du cœur sont plus faibles….

Lire la suite Lire la suite

10 000

10 000

Amoureux de la bicyclette ? Non, pas vraiment. Le vélo est ni trop lent, ni trop rapide, il supporte un volume suffisant pour assurer le confort du quotidien et demande peu d’entretien. Il est juste un bon moyen de locomotion pour apprécier des voyages au long cours. Distance, vitesse et durée journalières. Leurs valeurs moyennes n’ont plus vraiment de sens. Il n’y a pas d’objectifs prédéfinis, pas de statistique à assurer. Le vélo procure du plaisir, le voyage beaucoup plus….

Lire la suite Lire la suite

Fragrances mexicaines

Fragrances mexicaines

La grand-mère en cuisine, le grand-père assis sur une chaise, les filles qui s’occupent du service, les fils qui sont partis travailler et les petits-enfants qui tiennent la caisse ou s’amusent. Les habits sont choisis avec gout, les cheveux bien ajustés, chapeau pour les uns et maquillage pour les autres. De petites maisons colorées faites de parpaings, de bois et de tôle charriés par les années. Des plats simples sont cuisinés à la demande : tacos, burritos, enchiladas, … Dehors,…

Lire la suite Lire la suite

Totoaba

Totoaba

Valle de los Gigantes, Miguel dit ‘El Cubano’ – À ton avis, pourquoi y a-t-il des postes militaires le long de la route ? – Drogue ? – Non, pour la drogue c’est un billet de 100 $ par véhicule et tu passes. Non, ils cherchent les pêcheurs de Totoaba. – Pourquoi ? – À cause de la vessie natatoire du Totoaba. Elle peut peser plusieurs kilos. Et les riches chinois de Californie payent 1000 $ par kilo. Le problème,…

Lire la suite Lire la suite

Transformación

Transformación

Frontière Arriver à la frontière. Constater qu’il n’y a aucun contrôle. Chercher les bureaux de l’immigration pour obtenir le FMM. Parler en anglais et puis juste en espagnol. Pas le choix. Comprendre qu’il faut payer 500 MXN pour un séjour touristique. Il y a dû y avoir de l’inflation. Pas de carte, il faut sortir le cash. L’officier est sympa. Il rigole tout seul. Difficile de se comprendre. Récupérer les papiers. Entrer sur le territoire mexicain. Respirer des odeurs de…

Lire la suite Lire la suite

!Hola Dr. Tortilla

!Hola Dr. Tortilla

Allô ? Allô Docteur Tortilla ? Allô ? Oui, alors voilà, j’ai sept ans et j’aimerais devenir président des États-Unis. Je suis mexicain et je pars bientôt en voyage scolaire au sud de la Californie pour visiter des exploitations agricoles. Une chance ! Je voulais demander ce que les Américains pensent du Mexique et des Mexicains. Voilà, merci. Bueno, le Docteur Tortilla va te répondre. Il existe cinq catégories d’Américains : El loco « Le Mexique c’est dangereux. Non, il ne…

Lire la suite Lire la suite